DOCUMENT

21 Août 1949 – 21 Août 2023 : Le Messie (psl) s’en alla à jamais

today21 août 2023 178

Arrière-plan
share close

21 Août 1949 – 21 Août 2023 : Il s’en alla à jamais

Le jour fatidique arriva, Seydina Issa (psl) confia à l’imam Mamadou Wade : « Ton père Tafsir Ndické et Cheikh Ahmadou Bamba sont venus tout à l’heure me rendre visite ». La visite de ces deux grands saints venus de l’autre monde ne pouvait être aperçue que par le Saint Maître qui était sur le point de les rejoindre dans l’au-delà.
Une première alerte intervint alors qu’il était étendu sous le hangar. Il resta inanimé quelques instants. On crut qu’il avait rendu l’âme. Peut-être était-ce le cas ? On ne le saura jamais. Des femmes poussèrent des cris, Seydina Issa (psl) fit un sursaut et déclara : «C’est ainsi que vous vous comporterez quand je ne serai plus de ce monde ? Où sont les valeurs que je vous ai transmises ? ». Il les sermonna, les incita à rester calme en toute situation puis se rendit dans sa chambre et s’assit sur son lit entouré de quelques personnalités. Aïssatou, sa sœur, le trouva en train d’écrire d’une main tremblante et l’aida à s’allonger sur son lit.
Mbaye Ndoye revint accompagné du Docteur Marquet et du médecin chef de l’hôpital Le Dantec. Il laissa les deux médecins au perron et entra seul dans la chambre du malade. A cet instant précis, on entendit Seydina Issa (psl) glorifier Dieu puis s’installa un silence lourd. Sa soeur Aïssatou glissa sa main sur sa poitrine et dit : « il semble qu’il nous a quittés ».
En effet, Seydina Issa (psl) venait de rendre l’âme, c’était le Dimanche 21 Août 1949 entre 19h et 20h. Etaient présents dans la chambre : Seydina Mandione, Seydina Ababacar, l’imam Mamadou Wade, Doune Pathé Ndoye, El Hadji Môr Marème Diop Serigne Ndakâru, Mbaye Ndoye et sa soeur Aissatou dite Aïta Sène Thiaw.
Il se posa alors la question du lieu de son enterrement. Certains optèrent pour un enterrement à Yoff auprès de son père et les habitants de Kem-Médine voulaient qu’il soit enterré chez eux. Après des consultations effectuées par Seydina Mandione auprès des personnalités, on eut connaissance que Seydina Issa (psl) avait demandé d’être enterré à Yoff s’il y avait rendu l’âme, d’être ramené à Yoff si la mort le trouvait à Dakar mais qu’on le laisse à Kem-Médine si Dieu lui ôte la vie là-bas. On l’enterra ainsi à Kem-Médine dans un lieu nommé Diamalahi, portant le même nom que le lieu abritant le mausolée de son père. Il laissa plusieurs veuves, 4fils et trois filles.
L’enterrement eut lieu vers deux heures du matin. La nouvelle du décès de Seydina Issa (psl) parcourut le pays le lendemain et les jours suivants. Une marée humaine déferla vers Cambérène, provenant des 4 coins du pays, entre autorités politiques, guides religieux, disciples et sympathisants. Serigne Fallou Mbacké, alors khalif général des mourides, demanda à tous les mourides qui étaient à Dakar de se rendre à Yoff pour présenter leurs condoléances et se recueillir. Il chargea également le chantre Moussa Kâ de rendre un hommage à Seydina Issa Rûhu Lahi (psl).
Ainsi, celui qui faisait marcher les infirmes ne pouvait plus bouger de son lit, celui qui avait don de guérir des maladies incurables ne se releva pas de sa maladie, celui qui réveillait les morts s’endormit à jamais ce dimanche 21 août 1949. Ainsi nous quittait le digne héritier laissant la place à son frère et fidèle compagnon Seydina Mandione Lahi qui assura la pérennité du royaume de Dieu.
EXTRAIT LE DIGNE HERITIER
Ibrahima Abou SAMB

Écrit par: soodaan3

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%
Restez informé des nouvelles publications en activant les notifications...! OK Non