ACTUALITES

HOMMAGE A BAABUL ULÔM (1889-1966) : Illustre Seydina Ababacar Lahi

today15 janvier 2023 238 4

Arrière-plan
share close

Petit-fils du fidèle compagnon

Fils de Seydina Limamou Lahi Al Mahdi ASWS et petit-fils de Ababacar Sylla, plus connu sous le nom de Thierno Mbaye SYLLA dont il est l’homonyme, Seydina Ababacar Lahi eut la particularité d’avoir une vie remarquable et bénie ponctuée de bravoure et ce, malgré sa disparition « prématurée ». L’ascendance d’Ababacar Lahi fut d’autant plus prodigieuse que son grand-père Thierno Mbaye Sylla bénéficia de tous les honneurs de ce bas monde mais préféra s’en défaire au bénéfice de ceux de l’au-delà.

Ababacar Sylla, fils de Matar SYLLA Khary Diop et de Aïssatou Ndoye, naquit à Dakar en 1827. C’est en 1834, à l’âge de 7 ans qu’il vit en songe, lors de ses études à Kunjë (Région de Thiès), sa rencontre avec Seydina Limamou Lahi Al Mahdi ASWS, 9 ans avant la venue au monde de ce dernier.

Devenu Cadi (juge) du Tribunal Musulman à l’âge de 34ans, fonction qu’il occupa pendant 22ans, et imam de la grande mosquée de Dakar, Thierno Mbaye Sylla eût l’honneur de faire la connaissance de Seydina Limamou Lahi Al Mahdi ASWS lors d’un procès qui opposa deux familles yoffoises et se lia d’amitié avec lui, comme lors de sa première mission.

C’est tout naturellement et sans hésitation que Thierno Mbaye Sylla se détacha de tous ses privilèges pour répondre à l’Appel de Seydina Limamou Lahi Al Mahdi ASWS « Adjiboo Daahiya Laahi » (venez répondre à l’appel de Dieu) lancé en 1883 tout en ne manquant d’informer ses condisciples que Dieu lui a fait savoir que le Mahdi tant attendu est apparu et que quiconque se hâte de répondre à son appel bénéficiera des faveurs de l’au-delà.

Trois ans après cet appel, des persécutions se firent sentir surtout de la part des colons qui arrêtèrent Seydina Limamou Lahi Al Mahdi ASWS le 14 Septembre 1887 et  l’assignèrent à résidence à Gorée pour une durée de  3 mois.

Après avoir été jugé et libéré en Janvier 1888, le Saint Maître séjourna 9 mois chez son disciple, ami intime et confident Thierno Mbaye Sylla, qu’il avait l’habitude d’appeler « Ababacar bi yaague deugueul » (confirmateur des 2 missions du Prophète ASWS) qui lui donna la main de sa fille Aminata « Toute » Sylla, la même année, comme pour mieux sceller leur amitié. Il devient ainsi le beau-père de Seydina Limamou Lahi Al Mahdi ASWS, comme l’a été Ababacar Sadikh avec le Prophète Mohamed ASWS, lors de sa première mission.

Des émissaires de Yoff se sont déplacés à maintes reprises chez Thierno Mbaye Sylla, en vue de s’entretenir avec le Saint Maître et de faire leur « mea culpa » suite aux dénonciations ayant abouti à son arrestation. Seydina Limamou Lahi Al Mahdi ASWS leur fit savoir n’être animé d’aucune rancune mais qu’il ne pouvait rentrer à Yoff sans ses adeptes arrivés de divers horizons du Sénégal et de la sous-région, dont leur nombre augmentait depuis l’appel.

Ceci conduisit à la signature de trois protocoles avec la population de Yoff lui permettant d’attribuer à chacun de ses disciples avec lesquels il rentra à Yoff en passant par Cambérène, une parcelle de terrain pour son habitation et un champ pour pouvoir travailler et subvenir à ses besoins.

Mame Maty DIOUF
Fille de Rokhayatou Daba SYLLA
Fille de Alioune SYLLA
Fils de Thierno Mbaye SYLLA

Écrit par: soodaan3

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%
Restez informé des nouvelles publications en activant les notifications...! OK Non