ACTUALITES

LE MESSIE, FILS DU MESSAGER D’ALLAH (PSE)

today16 mai 2023 232 4

Arrière-plan
share close

La Confirmation venue de Médine

Le cachet métallique envoyé à Seydina Issa Rouhou Lahi (PSL) depuis Médinatoul Mounawara par un descendant du Prophète Mouhamed (PSL) a plus de 100 ans. En effet, c’est en cette année 1339 de l’hégire, coïncidant avec l’année grégorienne 1920, que l’Imam de tout imam, l’Imam des deux deux Lieux Saints, La Mecque et Médine, confirma qu’il est bien le Père de Seydina Issa Rouhou Lahi (PSL), le Messie Issa ibn Mariam, revenu pour une seconde mission.

C’est un fait inédit que la Communauté Ahlu Lahi a vécu en 1920. Le professeur Assane Sylla en rend compte dans son ouvrage Les Prophètes Seydina Limamou le Mahdi & Seydina Issa Rouhou Lahi.

Tout est parti de la lettre que Seydina Issa avait écrite, en cette année 1920, à un de ses disciples répondant au nom d’Abdoulaye Bar et résidant à Diourbel. A la fin de la lettre, le Messie (PSL) signa par Seydina Issa Rouhou Lahi. Ne sachant pas lire, Abdoulaye Bar se fit lire la correspondance. Dès qu’il lit la signature, le lecteur s’exclama : « il a du toupet, le fils de Limamou Laye, il prétend être Issa le fils de Marie ».

Quand les pèlerins sénégalais arrivèrent à Médine cette année-là, le Gardien du Mausolée du Messager d’Allah, le Prophète Mouhamed (PSL) leur demanda s’ils connaissaient Seydina Issa Rouhou Lahi du Sénégal puisqu’il avait un paquet pour lui. L’un d’entre eux, du nom de Balla Silwi Séne, habitant de Saint-Louis, accepta de prendre le paquet que lui remit le Gardien du Mausolée en promettant de le remettre en mains propres à son destinataire. Et c’est ce qu’il fit. En lui donnant le paquet, le Gardien médinois du mausolée du Prophète d’Allah (PSL), lui avait fait savoir que c’est dans un rêve que le Prophète Mouhamed (PSL) lui avait ordonné de préparer ce paquet qui devait être acheminé vers le Sénégal par les pèlerins.

Dans le paquet, se trouvait un tampon sur lequel il était écrit en arabe : « Issa Ruhu- l- Lahi ibn Imâmi kulli imâmin, Imâmi – l – haramayni » ce qui signifie : « Seydina Issa Rouhou Lahi fils de l’Imam de tout imam, Imam des deux Lieux Saints (la
Mecque et Médine) ».

En fait, c’était une manière pour le Messager d’Allah (PSL) de faire taire les critiques répétées de certaines autorités maraboutiques qui reprochaient à son fils aîné et successeur de faire une usurpation de titre en signant ses lettres par « Seydina Issa Rouhou Lahi ibn Imami – l – Lahi ». Seydina Limamou Lahi al – Mahdi (PSL), puisque c’est de lui qu’il s’agit, lui fit miraculeusement parvenir, depuis la Ville de Médine, par l’intermédiaire de son arrière-petit-fils, Chérif Sadikh, ce cachet métallique.

La célébration du centenaire du cachet a eu lieu sur toute l’année 1439 avec des structures telles que l’Union des Jeunes Layènes ou Nurul Mahdi.

A n’en pas douter, le cachet renferme plusieurs secrets parmi lesquels son inscription qui lui vaut ces vers longtemps chantés
« Waa Makka ak Médina tampelle naniou Seydi », pour dire que « La Mecque et Médine confirment que le Messie et le fils du Messager d’Allah ».

Sélou Laye BA

Écrit par: soodaan3

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%
Restez informé des nouvelles publications en activant les notifications...! OK Non