ACTUALITES

L’IMPORTANCE DES PRIÈRES POUR COMMÉMORER SEYDINA LIMAMOU LAHI (PSL) ET SA SAINTE FAMILLE

today24 mai 2021 54

Arrière-plan
share close

LES “NIANES” POUR COMMÉMORER LE SAINT-PROPHÈTE SEYDINA LIMAMOU LAYE (PSL) ET SA NOBLE FAMILLE:

▪︎importance des prières dites Nianes
▪︎Quelques hadiths qui consolident nos veillées de Prières “Nianes”.
__________
Ces 13 et 14 Chawwal 1442 de l’hégire qui coïncideront aux 25 et 26 mai 2021, marqueront les 115 ans (années lunaires) après le rappel à Dieu du Mahdi, le Prophète de Dieu, Seydina Limamou Laye (Paix et Salut sur Lui).
____________
Dans la Communauté Layène, les dates de commémoration, de souvenir du rappel à Dieu des guides religieux sont communément appelés “NIANE”. Ceci sûrement pour s’éloigner de tout associationnisme, de toutes choses qui pourraient être sources de dérapages, de fanatismes, d’éxagérations, de confusions par rapport au Créateur à ses créatures. Une créature reste une création du Créateur Al Fàtir Allah le Tout-Puissant.
De tout temps et en toute circonstance, les créatures doivent être reconnaissantes envers leur Créateur et distinguer parmi elles la Meilleure des créatures qui est inéluctablement le Prophète aux 2 missions en Orient et en Occident Mouhamadou Seydina Limamou Laye le Mahdi (PSL).
Le mot “Niane” pour symboliser les cérémonies de commémoration ou souvenir de la disparition d’un guide religieux au sein de la Communauté Layène, signifie “Prières ou Voeux que nous adressons au Seigneur, Créateur de l’univers, des cieux et de la terre et de qui est entre eux, Allahou Samad, Allah le Seul à être imploré pour ce que nous désirons.
Cette forme de commémoration au jour anniversaire de la disparition de nos autorités, guides religieux (le saint et noble Messager Seydina Limamou Laye et sa sainte et noble famille) avec des séances de zikroulah, des prières sollicitées auprès du Répondeur des prières Al Moudjiib, dissocie toutes sortes d’associationnisme… Car jamais au plus jamais un Prophète ne saurais être à la place de Dieu dans nos cœurs ou esprits, donc encore moins un autre.
Nos cérémonies de Nianes avec son nom (prières en wolof) montrent aussi malgré toutes les qualités de nos guides, pour leur rendre hommage, nous prions le Bon Dieu. Dans le Coran le Trés-Haut dit à propos de ses serviteurs qui le sollicitent par la prière (niane) à la Sourate 2, verset 186:
وَإِذَا سَأَلَكَ عِبَادِي عَنِّي فَإِنِّي قَرِيبٌ أُجِيبُ دَعْوَةَ الدَّاعِ إِذَا دَعَانِ فَلْيَسْتَجِيبُواْ لِي وَلْيُؤْمِنُواْ بِي لَعَلَّهُمْ يَرْشُدُونَ ﴿١٨٦﴾
“Et quand Mes serviteurs t’interrogent sur Moi.. alors Je suis tout proche: Je réponds à l’appel de celui qui Me prie quand il Me prie. Qu’ils répondent à Mon appel, et qu’ils croient en Moi, afin qu’ils soient bien guidés.” Ce verset coranique montre bien qu’Allah est à l’écoute de ses adorateurs lorsqu’ils l’appellent pour des Nianes et qu’il répond à tout appel. Dans les hadiths aussi nous rencontrons autant de témoignages aux bénéfices de la formulation de prières à Allah.
Comme pour confirmer le procédé par lequel se déroule les séances de veillées religieuses en faveur d’un de nos guides spirituels rappelés à Dieu, dans ce hadith qui suit le Prophète dit: “Il n’existe pas un seul groupe de personnes qui se réunissent et dont certains d’entre elles invoquent Dieu et les autres disent “Amiin”, sans que Dieu n’exauce leur prière”. Ce Hadith est cité par Al-Tabarani, Al-Hatem et Al-Baïhaki d’après Habib Ibn Salamah Al-Fihri que Dieu les agrée.
Mais toujours concernant les prières, ce hadith qui suit indique l’heure la plus favorable pour l’exaucement des voeux (nianes) et le fait d’être présent dans les assemblées où on mentionne Dieu. Dans ce hadith indiqué, le Messager de Dieu dit: “C’est en pleine nuit que le Seigneur sera le plus proche de l’adorateur. Si tu peux, adorateur, être parmi ceux qui mentionnent Dieu en ce temps-là, fais le”. Ce hadith est cité par Al-Thirmizi, Al-Nissaï et Al-Haken d’après Amrou Ibn Anbassah que Dieu les agrée.
Ce hadith peut être aussi considéré comme une exhortation surtout pour certains Layènes qui négligent les veillées de prières religieuses (“Les Nianes”) à ne pas avoir de la paresse, les négliger ou y s’absenter, surtout le plus souvent en prétextant de la journée de travail ou programme important du lendemain. Cet autre hadith est cité par Ahmed, Al-Bokhari, Abou Daoud et Ibn Maja d’après Abou Horaira que Dieu les agrée, où le Prophète parle de la nuit, de Dieu et de sa descente vers le ciel inférieur pour exaucer les vœux : Dans ce hadith, le Prophète dit: ” Chaque nuit notre Seigneur le Très-Haut et Béni par lui-même, descend vers le ciel le plus proche de ce monde où il ne reste plus que le tiers de la nuit et dit: “Quiconque M’invoque je l’exaucerai, quiconque Me demande ce dont il a besoin, je lui donnerai et enfin quiconque Me sollicite le pardon, je lui pardonnerai”.
Tout ceci confirme et consolide nos veillées de prières religieuses dites NIANES dans la Communauté Layène. Il est bon, important et instructif de rappeler le procédé par lequel les Nianes sont faits durant les veillées de prières dédiées à Seydina Limamou Laye et à sa noble famille:
après les ZIKROULAH, on procède par les prières avec l’ouverture par la Basmala (100 fois), s’en suivent la Hamdala (100 fois), l’Istighfar (100 fois), le Tawhid (100 fois), la Souratoul Ikhlass (100 fois), la Salat enlan Nabi (100 fois) et clôturées par la formule de Amiin (1000 fois).
Cette manière d’effectuer les prières fait l’objet de certains hadiths du Prophète lors de sa première mission en Arabie. Et ces deux hadiths qui suivent, consolident et confirment ce procédé. Ce hadith est cité par Abou Daoud, Al-Tirmizi Ibn Hibban, Al-Haken et Al Baïhaki d’après Fodalah Ibn Obayd que Dieu les agrée, nous dit: Certes, le Messager de Dieu (PSL) a appris à sa Communauté la façon d’invoquer Dieu en disant : “Lorsque l’un d’entre vous fait sa prière, qu’il commence par louer Dieu le Très-Haut et faire son éloge. Puis qu’il prie sur le Messager de Dieu (SAW) et enfin qu’il récite l’appel qu’il veuille”. Et cet autre hadith parle de la clôture de la prière par amiin.
Le Prophète de Dieu dit dans ce hadith: “Lorsque l’un de vous récite un appel (niane), qu’il se dise à la fin: “Amiin”. Ce hadith est cité par Ibn Adi d’après Abou Horaira que Dieu les agrée. Comme appliqué déjà dans la Communauté, la meilleure des façons de rendre un hommage ou souvenir à nos illustres guides religieux, c’est donc par les prières comme indiqué lors des Nianes et à des heures nocturnes. Ceci aussi d’après les hadiths qui confirment ses heures, ses formules recommandées et tout.
________
Nous pouvons retenir dans l’histoire, la première cérémonie de Niane a été initié pour Seydina Limamou Laye et par son fils Seydina Issa Rouhou Laye et ceci lors du premier anniversaire du rappel à Dieu du Mahdi. Et au fur des années cela s’est perpétué jusqu’aux Nianes des fils et petits-fils de Seydina Limamou Laye.
C’est ainsi aussi que nous s’apprêtons cette année à commémorer comme à l’accoutumée, le Niane de la meilleure des créatures de Dieu en occurrence le Saint-Prophète Seydina Limamou Laye. Ce jour anniversaire du rappel à Dieu du Mahdi est fixé pour chaque an dans le calendrier hégirien à la 14ème nuit du mois de Chawwal.
Pour finir, nous disons, prier pour le Prophète et pour ses nobles fils et petits-fils, c’est comme l’exemple du lanceur d’une balle de tennis sur un mur auquel il fait face. Le résultat sera : la balle lui reviendra.
_______
Qu’Allah nous accorde longue vie, une bonne santé, une croyance ferme et continue et les moyens dans les tous domaines pour assister davantage la Communauté.
Amiin, Amiin, Amiin…!
Dewénati, inchallah…!
par Cherif Abdourahmane Laye
Petit-fils de Seydina Limamou Laye Al Mahdi (PSL)
Président de ZIKROULAHI structure internationale.

Écrit par: soodaan3

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%
Restez informé des nouvelles publications en activant les notifications...! OK Non