CHRONIQUES

TRIBUNE DU VENDREDI N°25 : Quel hommage pour El Hadji Omar Niasse le « rénovateur de Jamalahi » ?

today23 avril 2021 9 1

Arrière-plan
share close

Quel hommage pour El Hadji Omar Niasse, le « Rénovateur de Jamalahi » ?

[Le décès récent de notre frère Omar NIASSE Lahi a secoué la fibre sensible de notre communauté à bien des niveaux. C’est pourquoi nous rédigeons exceptionnellement cette tribune pour lui rendre un hommage mérité et profiter de l’occasion pour interpeler tous nos frères et sœurs condisciples sur comment préserver son souvenir.]

En cette matinée fatidique du mardi 20 avril, la communauté Layène s’est réveillée dans la peine et la tristesse à la suite de l’annonce de la disparition du déterminé frère condisciple Omar Niasse Lahi. Eh bien oui ! Le serviteur de Jamalahi, le vaillant soldat du Mahdi (asws), El Hadji Omar Niasse Lahi le bienfaiteur vient de tomber sur le front du jihad « fî sabîlil-Lâh » comme plusieurs grands noms avant lui.

Combien de mères, de pères, de fidèles voire de membres de la famille Ahloul Beyti ont pleuré, ce modèle de disciple engagé qui a dépensé toute sa richesse pour servir le Mahdi (asws) sans jamais rien réclamer en retour ? La plupart des fidèles qui le pleurent encore ne l’ont pourtant jamais fréquenté, ni rencontré ni même connu du fait de sa discrétion et son humilité. Mais après avoir vu tout ce qu’il a réalisé sur le lieu saint de Jamalahi et le Mausolée où repose l’être le plus cher à nos cœurs de Ahloulahi – Seydina Limamou Lahi – tous les fidèles l’ont, d’office, adopté, aimé, chéri avec beaucoup de tendresse, de gratitude et n’ont cessé de prier pour lui. Il venait, en effet, à lui seul de réaliser le rêve commun à chacun de nous à savoir embellir davantage ce lieu saint de dévotion. Apres avoir complètement remplacé la grille de clôture en fer entourant ces hectares de terres sacrées par une grille plus moderne en aluminium, après avoir remplacé les portes d’accès par des plus modernes, Omar Niasse a rénové le Mausolée de Seydina Limamou Lahi (asws) avec beaucoup d’ambition et re-décoré les mausolées respectifs de ses descendants. Malgré ce privilège qu’Allah lui accorda et tout le succès que cela engendra, il a toujours voulu vivre simple, garder l’anonymat en s’effaçant le maximum possible.

C’est pourquoi autant, les belles réalisations effectuées au mausolée ont sorti son nom de l’anonymat, autant étaient rares ceux qui pouvaient mettre une image derrière ce prénom devenu agréablement célèbre. Ce n’est que hier, après qu’il eut terminé sa mission terrestre, que ses rares photos ont occupé les réseaux sociaux et que la plupart ont pu enfin l’identifier. Ce qui prouve encore la dimension exceptionnelle de cet entrepreneur, PDG-fondateur de plusieurs boites dans ce pays dont ELEC-2000. Le rêve de sa vie était de décorer le lieu saint de Jamalahi à l’image de la « Masjid Al Harâm » de la Mecque. Et il était déjà sur la bonne voie. Son autre objectif était de rendre sa communauté complètement indépendante financièrement. C’est pourquoi, pendant la célébration de l’anniversaire de l’Appel de Seydina Limamou Lahi (asws), Omar Niasse était l’un des plus grands donateurs. À ce propos, il distribuait tout un troupeau de bœufs accompagnés de trébuchantes enveloppes financières à toutes les branches de la famille du saint-maitre (asws) et aux dignitaires de la communauté. Il vouait un grand respect à tous les descendants de Seydina Limamou Lahi tout âge confondu. Concernant, le mouvement des petits-fils du fondateur dénommé VISION 129, il était l’un de ses inconditionnels et plus grands défenseurs. Il a plusieurs fois participé à des réunions de l’association au lieu de Jamalahi devant le mausolée de Seydina Mandione Lahi (as). Il s’est une fois même déplacé jusqu’au siège de l’association à Yoff Layène pour prendre part aux échanges. En visionnaire conscient des enjeux de l’heure et des défis qui interpellent notre communauté, il avait très tôt compris toute l’utilité et l’apport considérable de ces jeunes de VISION 129 totalement dévoués au service du saint-maitre (asws). Nous aurions tous donné tout ce que nous possédons en rançon pour qu’il reste encore parmi nous,

«Allah cependant n’accorde jamais de délai à une âme dont le terme est arrivé» (Coran 63/11)

Aujourd’hui qu’il n’est plus de ce monde, nous continuerons de le pleurer encore et encore en considération de toutes ses belles réalisations. Toutefois, nous devons ensemble trouver le meilleur hommage que mérite ce grand disciple que fut Omar Niasse. Et vous conviendrez que le meilleur des hommages serait de perpétuer sa mission, de réaliser son rêve le plus cher en poursuivant les grands travaux qu’il a déjà entrepris à Jamalahi-La-sainte. Autrement dit chacun de nous, Layènes, doit s’investir dans la mission, suivre son exemple, être un « Omar Niasse » au service de Seydina Limamou Lahi (asws) et de la Communauté Ahloulahi. En unissant nos forces de tous bords, nos potentiels divers, nos idées fertiles et nos richesses, aussi maigres soient-elles, nous parviendront à faire renaitre un « Omar Niasse » encore plus fort, plus grand pour mener à terme les chantiers du saint-maitre (asws) aux cotés de notre bien-aimé Khalif Seydina El Hadji Abdoulaye Thiaw Lahi.

L’idéal serait alors de créer une synergie des efforts en réunissant tous les mouvements, associations, structures et forces vives de la Communauté autour d’une instance suprême que pourrait être naturellement un « Groupement Central » revu, repensé, réadapté aux enjeux de l’heure, encore renforcé et davantage doté de prérogatives bien définies. Les idées de projets concernant la communauté pourraient être étudiées dans la faisabilité, ensuite évaluées par une commission ad-hoc regroupant des spécialistes dans chaque domaine, avant que ce « Groupement Central-Renforcé » ne juge du niveau de priorité des projets concernés et de leur mis en œuvre. Cela rendrait le travail encore plus efficace et plus efficient. Le choix du maintien du Groupement Central comme instance suprême pour chapeauter tous les mouvements et associations de notre communauté résidant, d’une part, dans le fait que c’est une instance créée à l’origine pour assister le deuxième Khalif Seydina Mandione Lahi qui l’a béni et protégé avant de le placer sous la supervision de l’indispensable « Maréchal » Seydina El Hadji Abdoulaye Thiaw Lahi. Et celui sous la responsabilité de qui Serigne Ablaye a placé le Groupement Central à savoir le « Général » Baye Ndjine Thiaw Lahi est un intellectuel avec une ouverture d’esprit époustouflante, ouvert au dialogue et doté d’un esprit fédérateur. D’autre part, nous avons tous vu le travail colossal que réalise l’équipe actuelle du Groupement Central avec des jeunes dévoués à l’image de Daouda Mbaye Lahi aux côtés de braves anciens comme le Président Omar Ndoye « Diadiou » qui cherchent tous à améliorer les choses et à rassembler toutes les entités de la communauté pour mieux harmoniser le travail.

Seydina Limamou Lahi (asws) a lancé une mission extraordinaire et universelle que nous avons tous le devoir de protéger, de perpétuer ensemble main dans la main et d’exporter au reste de la communauté musulmane et mondiale.

Que paix, salut et bénédiction soient éternellement renouvelés sur notre Seydina Limamou Lahi Al Moukhtâr Wa Seydil Anlamîna.

Par Chérif Alassane Lahi Diop « Sibt Sâhibou Zamâne », 
Analyste politique et économique, Aspirant-disciple parmi les Ahloulahi.

NB: Cette réflexion n’engage que l’auteur et pourrait encore être mieux approfondie à bien des égards.

Écrit par: soodaan3

Rate it

Commentaires d’articles (1)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%
Restez informé des nouvelles publications en activant les notifications...! OK Non