DOCUMENT

B BAAY ABII : EXTRAIT DE “LIMAMOU SOURCE DE SAVOIR ABSOLU ET RELATIF”

today30 mars 2023 96 8 5

Arrière-plan
share close

B – baay – abii

Baay Laay est l’un des noms de Seydina Limamou les plus célèbres. Il est un nom que lui auraient donné ses contemporains du fait qu’il avait l’habitude de glorifier son Seigneur tout le temps et en tout lieu avec la formule la ilaaha illaa Allah.

Donner des surnoms étant une mœurs lebu bien connu, cela explique le nom Baay laay, comme on dirait Baay ginaar pour un vendeur de poulet ou Baay feeraay pour un collectionneur de métaux. Ainsi la genèse de ce nom sonne comme un témoignage de la part de son peuple tel le nom d’Al Amiin que les Mecquois avait donné au Prophète (psl) avant même son appel. Il est fort probable que le nom Baay Laay soit attribué à Seydina Limamou avant même son appel car il n’a jamais cessé de glorifier son Seigneur, même avant sa mission prophétique.

Si Al Amiin signifie le digne de confiance, Baay Laay signifie le glorificateur du Seigneur, en arabe on aurait dit tout simplement Zaakir ou Abu zaakiriina. Une comparaison de ces deux noms peut nous amener à constater qu’avant sa première mission il a montré qu’il était digne de confiance et qu’avant sa seconde, il a retracé la voie à suivre : le culte exclusif du Seigneur, laa lilaaha illaa Allah ! A ce propos, son chantre Abdoulahi Sylla révèle « da’al ins wal jinaan li yaghlisuu ibaadata laahi. Il appela les hommes et les jinns pour qu’ils purifient leur adoration ».

On se rend compte alors que sa mission n’était pas principalement d’installer la religion mais plutôt de l’assainir. Cela se comprend si on sait qu’à la Mecque il fut suscité d’un peuple de mécréants et à Dakar d’un peuple associationnistes.

Toutefois, Baay Laay ne renvoie pas seulement à ce culte exclusif du Seigneur mais à une paternité que le prophète (psl) a sur tous les êtres vivants. Plus particulièrement, il renvoie à la paternité que le prophète (psl) a sur les croyants « an nabiyyu awlaa bil muuminiina min an fusihim, wazwaajuhu ummuhaatuhum _ le Prophète a plus de droits sur les croyants qu’ils n’en ont sur eux-mêmes. Ses épouses sont leurs mères. ».

Cette seconde partie du verset nous renvoie à un principe bien connu en droit de la famille : la présomption de paternité. Le principe stipule que l’enfant a pour père présumé l’époux de sa mère. En d’autres termes, l’enfant qui nait dans le cadre d’un mariage est présumé être le fils du mari de sa mère. C’est pourquoi on ne demande pas la preuve de cette paternité et personne ne peut contester cette paternité à part le père présumé. Par conséquent, si les épouses du Prophète sont les mères des croyants, le prophète devient le père de tous les croyants. Toutefois, la déclaration du Coran sur le lien de paternité entre le Prophète (psl) et Zaid montre que cette paternité est plutôt spirituelle et qu’en conséquence elle ne peut avoir des effets de droit.

Eu égard à toutes ces considérations, le nom Baay est digne du Prophète (psl) car nul n’est plus digne que lui pour être le père spirituel de l’humanité.

Par ailleurs, nous constatons que le nom Baay est l’anagramme du mot arabe abii composé de trois lettres alif, baa et yaa et qui signifie « mon père ». En numérologie, Le poids mystique de baay comme de abii donne :
B 2
A 1
Y 10

La somme donne 13 réductible en 4. Ce chiffre 4 renvoie aux quatre formes du tawhiid à savoir :
– laa ilaaha illaa Anta
– laa ilaaha illaa Huwa
– laa ilaaha illaa Anaa
– laa illaaha illa Allah.

Ce chiffre 4 renvoie également au nombre de fois que Seydina Limamou entonna la formule du tawhiid avant de passer au hamdallah « alhamdulilaahi lazii lam yazal_Louange au Seigneur éternel ». Cette formule est aujourd’hui communément appelé « l’hymne de la communauté layène ». Ainsi voit-on comment le nom Baay renvoie au culte exclusif du Seigneur avant même l’adjonction du patronyme Laay.

Enfin, il renvoie au 4 koddaay (couvertures blanches) que Seydina Limamou (psl) a arborées lors de son appel mémorable à l’endroit des hommes et des jinns.

EXTRAIT Limamou source du savoir absolu et relatif
Ibrahima Abou SAMB

Écrit par: soodaan3

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%
Restez informé des nouvelles publications en activant les notifications...! OK Non