CONTRIBUTION

Chapitre 02 – Thème 4 : L’INSUFFLATION DU ROUH DANS LE CORPS D’ADAM

today26 octobre 2022 324 1 8

Arrière-plan
share close

L’Insufflation du Rouh dans le corps d’Adam

Après l’annonce du projet relatif à l’établissement d’une succession sur terre (khalifa ou représentant), Allah procède à la création du corps de celui-ci qui n’est nul autre qu’Adam.

L’insufflation de l’esprit (Ar Rouh) dans le corps d’Adam a été rapporté dans le Coran, précisément au verset 72 de la sourate 38 :

فَإِذَا سَوَّيْتُهُ وَنَفَخْتُ فِيهِ مِن رُّوحِي فَقَعُوا لَهُ سَاجِدِينَ

«Quand Je l’aurai bien formé et lui aurai insufflé de Mon Esprit, jetez-vous devant lui, prosternés». Notons qu’il y a une différence entre le Rouh et le Nafs que nous allons expliquer. A propos de l’Esprit (Rouh) :

وَيَسْأَلُونَكَ عَنِ الرُّوحِ قُلِ الرُّوحُ مِنْ أَمْرِ رَبِّي وَمَا أُوتِيتُم مِّنَ الْعِلْمِ إِلَّا قَلِيلًا

« Et ils t’interrogent au sujet de l’esprit, – Dis: «L’esprit relève de l’Ordre de mon Seigneur». Et on ne vous a donné que peu de connaissance.» Sourate 17 verset 85

Ce verset parle de l’esprit et non de l’âme comme la plupart des traducteurs l’interprètent. A travers ce verset, nous constatons que très peu de connaissance nous est donné sur cette créature divine qu’Allah seul connait en intégralité.

En effet, l’Esprit est une entité indépendante qu’Allah a décidé de charger différentes créations pour la gestion des affaires de ce monde. Etant le mandataire d’Allah sur terre, Adam (A.S.) aura comme accompagnant l’Esprit (Rouh) afin de remplir sa fonction. Le Cheikh Al Akbar dans son ouvrage les Adams d’Ibn Arabi nous en éclaire la lanterne en ces termes :

« Ainsi, alors que la réalité adamique nécessite le monde corporel des créatures pour exister, la Réalité Mohammadienne semble n’être que pur esprit. Ibn ʿArabī commente par ailleurs l’insufflation en Adam évoquée par le récit coranique « Il l’a façonné de manière proportionnée, puis Il a insufflé en lui de Son Esprit (min rūḥihi) (Cor. 32:9) » , en affirmant : « L’esprit attribué à Dieu, c’est la Réalité Mohammadienne ».

En plongeant dans le diwan de Mame Libasse Niang, nous constatons des vers qui ont apporté la même chose qu’Ibn Arabi :

Maam Aadamaa tiim ña mu feekkoon ba tén ba laa woor

Malaaka yay sujjoot ngir leeru Yonnent ga ca moom

C’est grâce à l’Esprit (Rouh) d’Allah que l’Insufflation divine donne vie à l’humain incorporé : Allah l’infuse en lui selon sa capacité. L’humain est alors constitué d’une triplicité d’aspects indissociables : de l’Esprit, d’une âme incorporée et d’un corps qu’elle anime.

A propos de l’âme (Nafs):

Le vocable nafs prend les sens suivants : âme, âme formelle, âme incorporée, forme animée, souffle vital, individu, personne. Il peut prendre le sens du pronom réfléchi : lui-même, soi-même. « Et par l’âme et Celui qui l’a harmonieusement façonnée ; et lui a alors inspiré son immoralité, de même que sa piété ! A réussi, certes celui qui la purifie. Et est perdu, certes, celui qui la corrompt ». Sourate 97 versets 7 à 10

Par ailleurs, l’âme peut prendre les états suivants selon son degré de piété :

Une âme instigatrice du mal (ammâra)

Une âme qui ne cesse de se faire des reproches (lawwâma)

Une âme apaisée (Mutma’inna).

Il existe d’autres degrés que nous allons explicité dans les prochains chapitres relatifs à l’étude de l’âme en profondeur.

Pour savoir la différence entre l’esprit et l’âme, nous allons voir comment le Coran appelle les hommes, les djinns et les anges.

Les hommes sont appelés âme et esprit dans le Coran. Issa est appelé Esprit de Dieu. Les anges sont appelés esprit dans le Coran mais aucun ange n’est appelé âme dans le Coran. Les djinns sont appelés âme dans le Coran et aucun Djinn n’est appelé esprit dans le Coran. D’ailleurs il n’existe pas de prophète parmi les djinns et que tous les prophètes qui ont été envoyés par Dieu sont des hommes et des anges. Dieu a communiqué avec le prophète Mohamed (psl) par l’intermédiaire de l’ange Gabriel.

Bahram Elahi nous apporte dans son livre la voie de la perfection le récit suivant : « Selon certaines traditions, lorsque Dieu créa le corps d’Adam, celui-ci resta longtemps dépourvu d’âme, car celle-ci dégoutée par le corps, refusait d’y entrer . Dieu voulant que l’âme pénètre dans le corps d’Adam demanda aux anges de psalmodier Ses louanges. Dès qu’ils le firent, l’âme pénétra dans le corps ».

Le sage poète Libasse Niang nous en renchérit avec les vers suivants :

Laay laay la Laahu ja mo xotti gémmeuñ ga leer ya saawaan

Yooyay junjugn réy na,danu koy woy ba Diiwaan

L’âme et l’esprit sont les deux principaux aspects immatériels que les Écritures attribuent à l’humanité. Leurs différences sont difficiles à discerner précisément. L’esprit fait uniquement référence à la dimension immatérielle de l’homme. Les hommes ont un esprit, mais ne sont pas des esprits.

L’âme fait aussi bien référence aux aspects matériels qu’aux aspects immatériels de l’homme. L’homme a un esprit, mais il est une âme. L’âme et l’esprit sont liés, mais séparables (Hébreux 4.12). L’âme est l’essence de l’homme, qui fait de nous ce que nous sommes. L’esprit est l’aspect de notre être qui nous relie à Dieu.

Ainsi, nous clôturons ce chapitre dédié à la dimension de la création de l’homme qui vit sur trois dimensions distinctes.

Selon l’islam, la création de l’homme est composée de trois entités à savoir : le corps, l’âme et l’esprit soit, matière, lumière et énergie. C’est-à-dire que le corps dépend de la matière, que l’âme dépend de la lumière et que l’esprit enfin dépend de l’énergie.

Dans le prochain chapitre, nous aborderons la prosternation des anges jusqu’à la chute d’Adam.

Kalamou Lahi

Écrit par: soodaan3

Rate it

Commentaires d’articles (1)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%
Restez informé des nouvelles publications en activant les notifications...! OK Non