ACTUALITES

SERIGNE MOUSSA GUEYE LAHI : Le repos éternel de l’infatigable

today19 mai 2023 71 4

Arrière-plan
share close

Le repos éternel de l’infatigable

Une semaine après le rappel à Dieu de Imam Mouhamadou Bachir, la communauté Ahloulahi vient encore de perdre un de ses piliers, ce mardi 16 mai 2023, avec la disparition inopinée de Serigne Moussa Gueye Lahi, un de ses plus grands prédicateurs et serviteurs.

« Si la mort ne vient pas par surprise, c’est qu’elle n’a pas fait son travail » disait le Saint-Maître Seydina Limamou Lahi (asws). Aujourd’hui, elle n’a pas dérogé à cette règle en emportant Serigne Moussa. Fils de Sokhna Mame Fatma qui est elle-même la fille de Sokhna Thiaba Thiaw bint Seydina Limamou Lahi (asws), Serigne Moussa était dévoué à la communauté créée par son aïeul. Il entretenait de très bonnes relations avec tous ses oncles, de Baye Seydi Thiaw Lahi (3ème Khalif) à Imam Mouhamadou Bachir en passant par Seydina Mame Alassane (4ème Khalif) et Mame Ibrahima Sény.

Mais la mission de sa vie devait se faire aux côtés de son oncle Serigne Ablaye. Il avait d’ailleurs abandonné son poste à la SONES pour se mettre entièrement au service de celui-ci. À partir de là, on ne voyait plus Serigne Ablaye sans Serigne Moussa à ses côtés. Il était son assistant à l’occasion des nombreux chants religieux qu’il animait un peu partout chaque samedi soir. De ce compagnonnage avec ce fils de Seydina Issa Rohou Lahi (as), à savoir Serigne Ablaye, chargé de répandre la mission de son illustre aïeul, Serigne Moussa en tira un grand avantage. Et cet avantage n’était rien d’autre que le haut niveau d’érudition que lui avait transmis son maître, Serigne Ablaye.

Ce savoir associé à une pédagogie ainsi qu’à un courage démesuré et une éloquence naturelle constituaient les grandes armes grâce auxquelles Serigne Moussa fit fondre le cœur de nombre de dakarois qui avait fini par embrasser la doctrine du saint-maitre (asws). Serigne Moussa a rappelé la mission prophétique de Seydina Limamou Lahi (asws) partout où la parole lui a été donnée, devant n’importe quelle autorité du pays en face de lui et sans aucun ménagement. Quand Serigne Ablaye a accédé au califat en 2001, Serigne Moussa était encore toujours présents à ses côtés pour le soutenir dans sa nouvelle mission. C’est pourquoi, dès qu’on le voyait tous les esprits convergeaient vers le souvenir de Serigne Ablaye et ce, aussi bien du vivant de celui-ci qu’après sa disparition.

Quand l’Association Vision 129 a été créée en avril 2008, Serigne Moussa s’est fait notre porte-parole à chaque fois que nous sommes allés voir le défunt Khalif Serigne Ablaye pour notre traditionnel “ziar” annuel ou pour recueillir son autorisation ou ses bénédictions pour quelque affaire que ce soit. À l’occasion, il prenait le temps de lui rappeler notre mission, lui lister toutes nos réalisations et tous nos efforts pour le rayonnement de la doctrine Ahloulahi. Il en profitait toujours pour nous encourager dans cette voie et nous rappelait notre rôle dans la mission de notre aïeul. Il fut sans nul doute un des plus grands et des plus constants soutiens de Vision 129. Il a cru en nous et en notre projet depuis nos débuts.

D’ailleurs, c’est lui qui venait tout volontiers animer la causerie à l’occasion des cérémonies de “Troisième Jour de l’Appel” organisée par Vision 129. Pour l’édition 2023 de la célébration de l’Appel de Seydina Limamou Lahi (asws), il avait encore une fois reçu la délégation de Vision 129 à Cambérène au nom de son oncle, le Khalif Seydina Mouhamadou Makhtar Lahi ibn Seydina Mandione Lahi. Et ce jour, il n’avait pas tari d’éloges sur Vision 129, comme toujours, et avait formulé d’ardentes prières pour notre réussite. Voici un homme qui n’a jamais pris de repos et n’a jamais accepté d’aller à la retraite malgré le poids de l’âge. Il était celui qu’on pouvait chercher à n’importe quelle heure pour remplacer, à la dernière minute, un de ses “kilifa” ayant eu un imprévu à l’occasion des cérémonies religieuses (“nianes”, prières funèbres, baptêmes, etc.) Il s’en va sur la pointe des pieds après avoir rempli sa mission de la meilleure des façons.

Goré na ba xëy dé

Doylu na ba xëy dé

Muñ na ba xëy dé

Puisse Allah rétribuer tous ses efforts et sacrifices et lui accorder Son Paradis par la grâce de notre maître, “Yaakaari Jaam Ñi” Seydina Limamou Lahi Al Moukhtâr Wa Seydil Anlamîna.

Par Chérif Alassane Lahi Diop “Sibt Sâhibou Zamâne”,
Analyste politique et économique,
Expert en Commerce et Management des Affaires Internationales,
Secrétaire Général de Vision 129.

 

Écrit par: soodaan3

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%
Restez informé des nouvelles publications en activant les notifications...! OK Non