DOCUMENT

EXTRAIT DU LIVRE DE LIBASSE DIAGNE : Et la mer recula

today2 février 2024 109 1

Arrière-plan
share close

Et la mer recula !

Elle avança avec frénésie dépassant de loin le rivage de l’océan,
Et déversant ses flots ravageurs sur les habitations en paille,
Tous étaient dans l’émoi, désespérés,
Sauf le Sauveur inattendu à la foi inébranlable.
D’un ton ironique, certains lui dirent : « tu te proclames Prophète Mohamed Psl, alors demandes à Dieu de nous préserver des maux de la mer »
Il leur répondit : « Allons de ce pas vers elle ».
Accompagné de ses disciples pris de peur à l’idée d’un échec
Et de ses détracteurs convaincus de son déshonneur,
Il marcha sans technique ni science cartésienne aucune,
Vers l’océan à Yoff.
Empli de certitude et de sang-froid,
L’imam pointa son index droit vers eux et, à deux reprises, les interpella :
« Vous » Avant de tapoter le même doigt sur sa poitrine et de poursuivre : « …ne me connaissez pas ».
Puis l’index désigna les vagues rugissantes : « Mais la mer, elle,
Me connait comme elle connait mon rang auprès du Seigneur Tout-Puissant ».
Avançant d’un pas sûr et serein, il répétait les mêmes paroles
Et l’eau reculait progressivement
Comme si elle fuyait, apeurée
Jusqu’à ce que l’Imam traçât un trait pour lui fixer une limite1.
Alors il se tourna vers les spectateurs témoins du miracle
Humblement mais fermement, il affirma :
« Par la volonté de mon Seigneur Tout Puissant
Plus jamais, jusqu’à la fin des temps, la mer ne franchira cette limite tracée.
Je vous le garantis en mes titre et grade d’Imam Al Mahdi
Et du Sceau des Prophètes »
Déception de ses ennemis, réconfort pour ses alliés.
Depuis lors et jusqu’à ce jour,
Pas une seule fois l’eau n’a désobéi.
Ainsi quand l’homme refusa et se rétracta,
La mer reconnut et se soumit
A notre guide le Mahdi.
Samedi le 19 Février 2022 (18 Rajab, 1443)
Extrait de « SUR LE CHEMIN DE LA GLOIRE »
SESSION 1 : le Spirituel.
Libasse DIAGNE
Éditions « LA COMÈTE ».
NOTE.
L’Imam : Seydina Limamou Laye PSL.
1. Coran, sourate 22 Hadji (le pèlerinage) verset 65.*

اَلَمْ تَرَ اَنَّ اللّٰهَ سَخَّرَ لَكُمْ مَّا فِى الْاَرْضِ وَالْفُلْكَ تَجْرِيْ فِى الْبَحْرِ بِاَمْرِهٖۗ وَيُمْسِكُ السَّمَاۤءَ اَنْ تَقَعَ عَلَى الْاَرْضِ اِلَّا بِاِذْنِهٖۗ اِنَّ اللّٰهَ بِالنَّاسِ لَرَءُوْفٌ رَّحِيْمٌ

65. N’as-tu pas vu qu’Allah vous a soumis tout ce qui est sur la terre ainsi que le vaisseau qui vogue sur la mer par Son ordre? Il retient le ciel de tomber sur la terre, sauf quand Il le permettra. Car Allah est Plein de bonté et de miséricorde envers les hommes.
AUTRES INFORMATIONS TIRÉES DU SAINT CORAN
Sourate 35 Fâtir Verset 12.

وَمَا يَسْتَوِى الْبَحْرٰنِۖ هٰذَا عَذْبٌ فُرَاتٌ سَاۤىِٕغٌ شَرَابُهٗ وَهٰذَا مِلْحٌ اُجَاجٌۗ وَمِنْ كُلٍّ تَأْكُلُوْنَ لَحْمًا طَرِيًّا وَّتَسْتَخْرِجُوْنَ حِلْيَةً تَلْبَسُوْنَهَا ۚوَتَرَى الْفُلْكَ فِيْهِ مَوَاخِرَ لِتَبْتَغُوْا مِنْ فَضْلِهٖ وَلَعَلَّكُمْ تَشْكُرُوْنَ

12. Les deux mers ne sont pas identiques: [l’eau de] celle-ci est potable, douce et agréable à boire, et celle-là est salée, amère. Cependant de chacune vous mangez une chair fraîche, et vous extrayez un ornement que vous portez. Et tu vois le vaisseau fendre l’eau avec bruit, pour que vous cherchiez certains [des produits] de Sa grâce. Peut-être serez-vous reconnaissants!

Écrit par: soodaan3

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%
Restez informé des nouvelles publications en activant les notifications...! OK Non