DOCUMENT

HOMMAGE AU PROFESSEUR ASSANE SYLLA

today18 août 2020 17

Arrière-plan
share close

Le combat pour la vulgarisation de la mission prophétique de Seydina Limamou Lahi (psl)

Grand défenseur des causes islamiques, il a été membre de plusieurs associations religieuses et fut président de l’Association pour le Diffusion et l’Enseignement de l’islam (ADEI) et vice-président du Cercle de Recherche Islam et Développement (CERID) avec d’éminents intellectuels dont feu le Docteur Daouda Diouf qui en fut le président, feu le Docteur Ciré Ly, Barham Diop, feu Daouda Niane, feu le Pr Lamine Thiam, le Docteur Pape Maguette Camara, le Pr Abou Touré, Samba Laobé Thiam, etc.

En éminent érudit de l’islam, il n’a ménagé aucun effort dans l’expansion du message du Mahdi Seydina Limamou Lahi et de Seydina Issa Rouhou Lahi son fils et premier Khalife et dans la diffusion des poèmes religieux de toutes les confréries du Sénégal… L’ensemble de ses ouvrages (liste non exhaustive) présenté à la fin de cet article, témoigne sans aucun doute de l’empreinte qu’il laissera à la postérité.

Avec l’exégète Mouhamadou Sakhir Gaye, il a doté la communauté Ahlu Lahi une importante littérature sur le Mahdi annoncé par le prophète Mouhammed (Paix et Salut sur lui)  après d’importantes recherches effectuées aux archives nationales du Sénégal, de la France ainsi qu’à la bibliothèque de Londres. Ouvrages que voici :

– Le Mahdi

 – Les prophètes Seydina Mouhamadou Limamou Laye et Seydina Issa Rouhou Laye du Sénégal

 – Seydina Issa Rouhou laye fils du Mahdi

 – Le Soleil de l’occident (Compilation d’une trentaine d’articles du Professeur Assane Sylla  parus dans la presse à propos de l’avènement du Mahdi)

 – Histoire des Layènes au Sénégal, article paru dans la presse le 11 juin 1976 (Le Soleil)

 – Le Mahdi, mythe ou réalité paru dans la presse le 4 février 1980 (Le Soleil)

Pour terminer nous pouvons dire que tous ceux qui l’ont côtoyé de près comme de loin ont reconnu sa foi inébranlable, sa générosité débordante, sa modestie légendaire mais surtout sa disponibilité à l’égard de chacun.

De l’adolescence à l’âge adulte, il a rempli son devoir dans la plus grande discrétion et la modestie… Il est resté un scientifique doublé d’un philosophe. Sa constance, c’est sa fidélité à l’héritage de son terroir car il n’a jamais varié dans ses choix. Il a porté l’héritage multidimensionnel de son grand-père Tafsir Ababacar Sylla, de la communauté musulmane, du peuple Lébou.

Ainsi, après une vie pleinement remplie, le professeur Assane Sylla  s’est éteint le vendredi 10 août 2012, dix jours avant la fin du mois béni du ramadan, à l’âge de 84 ans.

Que le bon Dieu l’accueille au plus haut de son paradis, aux côtés des plus grands serviteurs de l’islam.

Baytir KA

Écrit par: soodaan3

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%
Restez informé des nouvelles publications en activant les notifications...! OK Non