ACTUALITES

L’HOMMAGE DE DAOUDA MBAYE À MAMADOU BARA SAMB LAHI

today8 mars 2024 132 2

Arrière-plan
share close

En hommage à mon ami et frère Bara Laye de la part du piétre écrivain non doté d’inspiration mais obligé de le faire par respect pour tes hauts faits qui resteront gravés à jamais dans la mémoire collective des Ahloulahi. Tu as commencé simple soldat, tu as atteint le haut grade de général en si peu de temps comme en atteste le titre. Marratane oukhra mon frère!

Soldat à terre!……….. C’est le général Mamadou Bara Lahi Samb!

En ces temps troubles, nous essayons tant bien que mal de maintenir l’héritage du Guide Suprême qui avait fondé une Communauté d’élites, les partisans de Dieu, un peu plus d’un siècle plutôt. Son héritier légitime, son fils aîné, lui avait brillamment succèdé et avait réussi à consolider cette Communauté. Leurs différents successeurs, avec l’appui de leurs généraux respectifs, avait réussi à étendre et agrandir les limites du Royaume de Dieu et à la faire scintiller de milles éclats aux yeux des hommes.

Cependant, depuis quelques temps, la meilleure Communauté fait face à une crise sans précédent. Cette crise est typéfiée par des attaques frontales extérieures contre le Guide Suprême et ses principes fondamentaux de Gouvernance exercées par ses pourfendeus(Kâfir) et par des remous internes provoqués par des forces sataniques difficilement identifiables (Mounafiq).

C’est dans ce contexte qu’une unité d’élite essentiellement composée de jeunes fut mise en place pour repousser les agresseurs avec comme devise ultime: « Nahnu Ansarulahi » ( Nous sommes les soldats de Dieu) et comme principe d’action : « wa lilahi djunudu samawati wal ardi wa kana lahou enzizane hakimane » ( À Allah appartient les armées des cieux et de la terre et Allah est puissant et sage).

Cette unité se fortifia avec la bénédiction de l’Autorité représentant du Guide Suprême et repoussa les légions impies lors de batailles très âpres et épiques. Cependant, les forces du mal n’abdiquérent point sous l’influence de leur chef le lapidé qui leur demanda d’exterminer jusqu’àu dernier les membres de cette unité d’élite qui l’empêchaient de finaliser son projet funeste: détruire l’héritage du Guide Suprême. Ils leur tendirent une embuscade lors de leur retour d’une énième expédition punitive victorieuse mais diminués et fatigués. Ce fût un chaos indescriptible.

L’unité d’élite du Guide Suprême fût malmené sous l’effet de la surprise. Ils ne combattaient plus en rang serré semblable à un édifice renforcé comme le leur avait enjoint la Charte fondamentale mais de façon séparée et isolée, ce qui leur causa d’énormes pertes.

Soudain, dans cette débandade générale, un soldat repris le drapeau des mains d’un officier agonisant et pris de fait le commandement de l’unité. Sur son insigne était inscrit son camp d’origine. Je pus lire distinctement « Caserne Mouhamadou Sakhir Gaye » sans pouvoir reconnaître son visage ensanglanté. Il récita haut et fort, en guise de rappel pour nous tous, le verset 4 de la Sourate As Saff: « Ina laha youhibou leuzina youkatilouna fi sabilihi saffane ka anehoume bounyanoune marsoussoune » ( Allah aime ceux qui combattent dans son chemin en rang serré pareils à un édifice renforcé). Ensuite, il fonça à lui tout seul sur les lignes impies avec un courage voire une témérité que lui envieraient Khalid ibn Walid le grand général. Il leur causa d’énormes pertes au point de les désorganiser et permis ainsi à l’unité d’élite de reconstituer ses forces et de se mettre en rang serré. Je le vis entouré des ennemis qui fondirent sur lui mais il se dégagea comme habité par une force surnaturelle causant encore de nombreuses pertes sur les rangs impies malgré les nombreuses blessures qui commencèrent à l’affaiblirent.

À partir de ce moment, tous les membres de l’unité convergèrent vers celui qui s’est sacrifié pour nous sauver. Un autre groupe de mécréants lui tomba dessus, il les repoussa encore une fois. Il était affaibli, tout le corps rouge de sang mais il puisait sa force dans sa foi inébranlable au Guide Suprême.

Nous réussîmes enfin à percer les lignes ennemis qui le prenaient en étau au prix d’efforts considérables. Nous étions à quelques mètres de lui lorsque que nous l’entendîmes crier La ilaha ilallah nous répondîmes tous comme une seule voix Mouhamadou Rassouloulahi saws! Il est atteint par une lance impie au dos. Il tomba maintenant l’étendard haut avec son bras ensanglanté. Je criais en courant vers lui « soldat à terre, soldat à terre ».

Lorsque je fus arrivé à lui, un autre soldat avait posé sa tête sur ses cuisses. Je m’agenouillais devant lui et lui hurla : « Lève toi soldat, l’étendard ne doit pas tomber » il sourit légèrement et me répondit: « Il faut m’appeler, désormais, Général Mamadou Bara Lahi Samb. Le Guide Suprême est là devant moi. Il vient de m’en informer. Il m’a,également, informé que ma mission s’arrête ici avec son agrément et ses félicitations appuyées. Je demande à tous les soldats du Guide Suprême de s’aimer, de se soutenir mutuellement et de se battre pour sa Cause afin que l’étendard ne tombe jamais » Je répondis : « Incha Allah  » . Il sourit, le regard figé sur l’Homme qu’il dit qu’il voyait; le Guide Suprême que je ne voyais pas, prononça la formule d’unicité et demeura immobile avec un visage apaisé. Le soldat qui le tenait sur ses cuisses lui ferma les yeux. Je vis sur son uniforme l’inscription Seydina Issa Lahi Samb. Il me dit: « c’est mon grand frère et ma référence dans la mission ». Je lui répondit qu’il pouvait être fier du soldat qui est passé directement Général à cause de sa bravour et de son sacrifice pour le triomphe du Guide Suprême. Les ennemis batirent en retraite parce qu’il a sacrifier sa vie.

Qu’il soit accueilli à Iliyun et installé près de Baye Sakhir son mentor qu’il chérissait temps, par égard à Seydina Limamoulahi psL, le Guide Suprême en qui il avait une foi immense.

Condoléances attristées au Khalif général, Seydina Mouhamadou Makhtar Lahi et à toute la Communauté Ahloulahi en général qui a perdu un de ses membres émérites, à toute la famille du grand mufti et arif bilahi Imam Mouhamadou Sakhir, en particulier, avec à sa tête Imam Libasse Gaye, à ses frères Ibrahima Samb, le discret mais très efficace et Seydina Issa Samb l’éloquent,(macha Allah), à sa brave maman, Sokhna Ndeye Saly et à sa femme très croyante Sokhna Anta Lahi ainsi qu’à leur progéniture.

Daouda Mbaye 
Vice-Président du Groupement Central

Écrit par: soodaan3

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%
Restez informé des nouvelles publications en activant les notifications...! OK Non