ACTUALITES

NECROLOGIE : Qui est Sokhna Mame Ami Lahi ?

today19 mars 2024 259 1

Arrière-plan
share close

En ce 7ème jour du mois de ramadan de l’an 1445 de l’hégire (18 mars 2024), la communauté Ahloulahi a accueilli avec beaucoup de peine et de regrets la nouvelle du rappel à Dieu de Sokhna Aminata bint Wahbin Thiaw Lahi. Fille de Seydina Ababacar Lahi ibn Seydina Limamou Lahi Al Mahdi (asws), Sokhna Mame Ami Lahi était caractérisée par sa piété, son humilité, sa discrétion et sa bonté, entre autres qualités propres aux saintes dames de « Ahloubeyt Rassoul ».

À l’image de son père Seydina Ababacar Lahi « Bâboul ‘Ouloûm », Sokhna Mame Ami Lahi se distinguait des gens de son époque, entre autre, par son port vestimentaire totalement en phase avec le code de la décence islamique qui plus est avec des habits de couleur blanche, symbole de la pureté dans la foi et dans les actions comme tout bon membre de la prestigieuse communauté des Partisans d’Allah (Ahloulahi). On pouvait aussi la voir au quotidien avec un chapelet à la main entrain de louer son Seigneur à travers ses illustres « asma wa sifat ». En cela, elle ne faisait qu’accomplir cette recommandation très chère à son grand-père Seydina Limamou Lahi (asws) qui insistait :

لا تغفلوا عن ذكر الله حيث كنتم. فإنّه يذهب بالسيّيّئات، و يكثر الحسنات،
و من كثرت حسناته وقلّت سيّئاته دخل الجنّة إن شاء الله

« Ne négligez pas d’invoquer le souvenir de Dieu partout où vous vous trouvez. Le rappel du souvenir de Dieu diminue les mauvaises actions et multiplie les bonnes. [Or] Celui qui totalise beaucoup de bonnes actions et peu de mauvaises aura pour demeure le Paradis, s’il plait à Dieu. »

« Maman Lahi » comme nous l’appelions tous, fut une intellectuelle chevronnée qui a servi son pays en tant que fonctionnaire à la Poste jusqu’à son départ à la retraite.

Pour notre part, nous l’aimions tous pour la simple raison qu’elle ressemblait comme deux gouttes d’eau à notre chère mère et plusieurs fois on les a confondues. C’est normal « lu bokk niroo ».

Aujourd’hui, elle s’en va rejoindre son grand frère, ami et modèle, le regretté Imam Ratib de la communauté Seydi Mouhamadou Bachir Lahi, rappelé à Dieu il y a juste quelques mois. À la disparition de celui-ci, quand nous sommes allés lui présenter nos condoléances, on pouvait tous remarquer qu’il lui aurait été très difficile de vivre dans un monde où Imam Bachir n’était plus. Elle avait deux fils qui portent chacun le prénom de son frère Mouhamadou Bachir.

Yalna ko sama Boroom ba yërëm té jeggal ko té wanalé ak baayam ya ak maamam ja Seydina Limamou Lahi « Yaakaari Jaam Ñi ».
Nos condoléances les plus attristées à son grand frère, son éminence le Khalif Seydina Mouhamadou Makhtar Lahi ibn Seydina Mandione Lahi et au reste de la famille. Mes pensées à mon grand frère Chérif Seydina Mandione Lahi Diop qui lui portait un amour très profond ainsi qu’à Imam Bachir et qui a dû les perdre en si peu de temps.

Chérif Alassane Diop LAHI

Écrit par: soodaan3

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%
Restez informé des nouvelles publications en activant les notifications...! OK Non