ACTUALITES

RAPPEL A DIEU DE MAMADOU BARA SAMB : témoignages unanimes

today2 mars 2024 412 1 2

Arrière-plan
share close

Nombreuses sont les réactions enregistrées sur les réseaux sociaux suite au rappel à Dieu du poète Mamadou Bara Samb. Des témoignages qui ont permis de mieux connaitre le petit fils du Mufti de Yeumbeul, imam Mouhamadou Sakhir Gaye Lahi.

Parmi ces réactions, il y a celle d’Alassane Alou Ndiaye qui écrit que « Mamadou Bara Samb est parti, en ce jour Saint du Vendredi , répondre à l Appel du Seigneur (Swt) que tu as glorifié, adoré durant toute votre vie. Votre plume trempée dans la sainteté d’esprit pour éloger le prophète (Psl). Le regretté Bara, le poète du Mahdi, l’élogeur de Chérif Abdoulaye Thiaw Laye, l ami de Chérif Ousseynou Laye a séché l encre de sa plume. Yeumbeul a perdu l un de ses brillants fils , inspiré et très généreux dans la transmission de la connaissance. Un diplômé franco arabisant , auto entrepreneur qui a bourlingué à travers le monde .

Féru de savoirs et homme de devoir .
Tu étais un modèle pour la jeunesse banlieusarde .
La Commission Scientifique Layène a perdu un illustre membre .
La Communauté Layène perd un éminent scientifique.
Mon cher Bara tu es parti à un moment inattendu et au mitan de ta jeunesse, assurément seul Dieu a ce pouvoir .
Que Le Seigneur te comble de grâces et de récompenses au Paradis du firdaws.
Amine ! Amine ! Ya Rabi.
Mon cher Bara, c’était toujours un plaisir d échanger avec toi , tu m appelais respectueusement grand Alou .
Tu étais un grand intellectuel et homme exceptionnel.

Nos vibrants souvenirs pour cet esprit lumineux qui charriait la luminescence. Qu’Allah lui accorde sa miséricorde et l accueille au paradis. Amine ».

Autre réaction, celle de Chérif Alassane Diop Lahi, petit-fils de Baye Seydi Thiaw, 3ème Khalif des Layènes. Etreint par l’émotion, il écrit sur sa page : « tout ce que je puis dire est que je viens de perdre un frère, un très grand ami, un confident, un grand soutien et conseiller de premier ordre avec le rappel à Dieu de Oustaz Bara Laye. La dernière fois que nous nous sommes parlé au téléphone et que tu m’as donné de tes nouvelles, je n’ai pu m’empêcher de verser des larmes en public, dans une gare de train à l’étranger. J’avais perçu des adieux camouflés et je me rappelle t’avoir même supplié d’attendre mon retour à Dakar pour qu’on se voit. Hélas! Dieu en a décidé autrement. Là, je ne puis que me consoler avec le souvenir de notre dernière rencontre qui a eu lieu un jeudi soir tout juste avant mon départ. Au cours de cette rencontre, nous avons pu enfin honorer cette requête que tu avais formulée depuis le mois d’avril et consistant à sceller notre amitié, notre fraternité et un autre engagement pris ensemble « devant la meilleure des créatures » comme tu l’avais clairement exprimé. Je peux témoigner de ton amour et de ta foi inébranlable dans le saint-maitre (asws). Et j’ajouterai encore ceci :
Gis ku la gën gëm Mame Baye Lahi jafé né ci sunu « génération »
Waayé gis ku la gën bëg Mame Baye Lahi (asws) amul !
Et c’est cela qui nous avait rapproché ; c’était notre trait d’union au delà des liens de parenté. J’aurai préféré partir avant toi, cher ami et cousin parce que tu étais le plus utile de nous tous. Tu m’as profondément aimé et me l’as prouvé à bien des égards. Sans oublier les espoirs et la confiance que tu plaçais en moi comme en témoigne ton audio de la semaine dernière.
Yalna na la sama Borom yërëm té jeggal la té tabbal la Ilayiina Sëñ Baara.
J’imagine déjà la riche haie d’honneur formée par Imam Mouhamadou Sakhir accompagné par Serigne Makhtar Lo, Cheikh Djibril Gaye, Tafsir Abdou Gaye et la famille du saint-maitre de l’autre côté ; tribune spécialement dressée pour t’accueillir dans les assemblées festives de Jannatu Nahiim auprès de notre ami commun, « Yaakaari Jaam Ñi », Seydina Limamou Lahi Al Moukhtâr Wa Seydil Anlamîna. »
Maurice Ndjigaan Diouf  évolue dans le même secteur d’activité que le défunt Bara. Ils s’étaient rencontrés en décembre 2023 : « La vie est cruelle, pourquoi toi Mamadou Bara Samb ? Tous les moments que j’ai partagés avec toi au Sénégal et en Belgique récemment au mois de décembre ont été joyeux et se bousculent encore dans ma mémoire. Consciemment ou inconsciemment, je ne peux m’empêcher de te voir rigoler et de faire rigoler tout le monde autour ! Je ne sais plus, et nos projets ? Merci Seugne Bara comme j’aimais t’appeler, que ta bonne humeur ne te quitte pas jusqu’au Paradis. »
Seck Modou GUEYE considère le défunt comme imam coach profondément humain, en raison de ses domaines d’intervention et de ses qualités humaines. « C’est une terrible nouvelle et je n’en reviens toujours pas. C’est en 2021, lors d’une rencontre au Consortium Jeunesse Sénégal, que j’ai véritablement découvert son profil inspirant. Je lui ai laissé un mot après et il m’a tout de suite remis son numéro pour qu’on échange davantage. Humilité, compétence et disponibilité le caractérisaient. Nos échanges ont fini par une invitation à son centre, le Certification Coaching Center, où j’ai découvert l’immense travail qu’il réalise dans le domaine. Il voyait tellement loin et voulait que je l’aide notamment à améliorer les procédures internes… Il était une fierté et un exemple pour moi. Sa disparition est une immense perte pour notre nation. Je présente mes sincères condoléances à sa famille au sens large et prie pour le repos de son âme. Imam est parti. Nitt kou baax dem na. »
Des réactions, il y’en a eu aussi dans tous les groupes WhatsApp regroupant des fidèles de la Communauté Layène. C’est d’ailleurs par ce canal, notamment à travers le Groupe Commission Communication de la Communauté que Daouda Mbaye, vice-président du Groupement central a réagi : « Une grosse perte pour la Communauté Ahloulahi. Une bibliothèque est partie, un ange est parti, un esprit éclairé et fertile est parti, un combattant du Mahdi (psl) est parti, un homme bien est parti, un ami, un frère est parti. Qu’Allah agréé tes œuvres mon ami et te fasse accéder à l’enceinte élevée objet de toute ta convoitise la Haqiqatoul Mouhamadiyya (la Réalité du Prophète (psl)) comme nous en discutions souvent bijahi Seydina Limamoulahi (psl). »
Le Yoffois Pape Momar Guèye de renchérir dans le Groupe Les Layènes de Dakar : Une grande perte.
Brillant Ndeyssane. Un Jeune d’une Grande Érudition Digne Héritier de ses Nobles Ancêtres des Références et des Fiertés pour Notre Communauté. Paix à leurs Âmes.
Rassemblés par Sélou Laye BA

Écrit par: soodaan3

Rate it

Commentaires d’articles (1)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%
Restez informé des nouvelles publications en activant les notifications...! OK Non