LES COMPAGNONS

ABDOULAYE SAMB Compagnon d’EXIL DE SEYDINA LIMAMOU LAHI (PSL)

today4 septembre 2018 288 3

Arrière-plan
share close

La vie d’après exil

A l’issu de l’épreuve d’exil, Abdoulaye Samba regagna Yoff et mena une vie discrète auprès du saint homme et de sa famille. Les portes de sa grande concession ou « Eutou Sambène » dans le quartier Ngaparou furent largement ouvertes aux neveux, parents et autres membres de sa grande famille. Abdoulaye Samba était pétri de qualités et était connu dans le village et au-delà pour sa sagesse, son honnêteté, son courage et son sens de l’honneur.

Ceux qui l’avaient connu ne cessaient de raconter le rôle décisif qu’il jouait dans la défense des intérêts du village et dans l’aplanissement des difficultés entre habitants. Yoff lui témoigna de sa confiance en l’élisant Ndey Dji Rew en 1923 et ses interventions dans les affaires du village reflétaient toujours sa grande sagesse. Son statut de petit-fils de Malibère lui conféra un prestige et une grande notoriété dans l’ensemble de la Presqu’île du Cap Vert où on retrouvait ses cousins et parents dans presque tous les villages.

Momar Samba, fils aîné d’Abdoulaye Samba et sa sœur Sokhna Seynabou Diène Samba

Seydina Issa Rouhou Lahi (PSL) lui portait une grande estime et fit de lui son intermédiaire auprès du grand Diaraf Thiaka Diène que le chef religieux avait fait élire à cette prestigieuse fonction après y avoir renoncé lui-même. Très lié au Diaraf Thiaka, il participa activement aux funérailles de ce dernier en 1940 et ne tarda pas à le suivre dans l’au-delà quelques jours
après le décès de ce dernier.

Âgé alors de 80 ans environ, sa disparition laissa un grand vide dans le village et y fut douloureusement ressentie. Il laissa derrière lui deux fils en la personne de Momar Samba et de Maguette Samba ainsi que quatre filles, Thiaba Mbao Samba, Seynabou Diène Samba, Fatou Samba et Aïta Mou Ndao Samba.

Depuis de nombreuses années, la plupart de ses descendants ont repris dans la ferveur et dans un engagement sans faille le flambeau dans la voie tracée par Seydina Limamou Lahi (PSL). Le cercle des arrières petits-fils s’est élargi à d’autres descendants qui les ont rejoints et se sont tous regroupés autour de leur actuel doyen Libasse Samb dans le combat pour la perpétuation de la mémoire de cet homme exceptionnel.

Avec Seydina SAMB
Petit-fils de Momar Bineta SAMB

Écrit par: soodaan3

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%
Restez informé des nouvelles publications en activant les notifications...! OK Non