ACTUALITES

BAAY LIBASSE DIONE , Conservateur du Mausolée de Seydina Limamou LAHI

today26 août 2022 589 2 7

Arrière-plan
share close

Témoin oculaire d’un miracle du Messager d’Allah (psl)

« Une nuit, alors que j’étais assis seul sur une des monticules de sable qui parsemaient la place de Diamalahi, chapelet en main, j’aperçus une vive lumière sortir du mausolée et se diriger vers la mosquée. Quelques instants plus tard, la lumière quitta la mosquée et revint vers Diamalahi ; puis, brusquement, elle s’arrêta à ma hauteur, se transforma en homme et m’apostropha en bon lébou : « qui es-tu ? » me dit -il. « C’est moi Libasse » répondis je. L’homme poursuivit : « Libasse fils de Ablaye Dione ? » « Oui ». « Me connais tu ? » je répondis par la négative et lui dis que je ne l’avais jamais vu auparavant. « C’est moi ton grand père Seydina Limamou. Lahi » puis il me demanda de le suivre. Il entra dans les cimetières, moi sur ses pas.

Lorsqu’il s’approchait d’une tombe, celle-ci s’ouvrait automatiquement et j’apercevais ce qui ressemblait à une chambre recouverte d’un linceul et éclairée par une lampe. Il s’adressait alors à l’occupant des lieux ; mais moi je ne savais pas ce qu’ils se disaient. Je n’y comprenais absolument rien ; il passait ainsi d’une tombe à l’autre jusqu’à la dernière. Au moment où nous allions sortir par la porte jouxtant le mausolée, je butais presque sur quelque chose et lui dit : « Grand père, il me semble qu’il y a une tombe que tu n’as pas visité ici. » il retourna sur ses pas, tapa sur la tombe avec son pied et elle s’ouvrit. « Qui est-tu ? » demanda-t-il à l’homme couverte de brûlures qui s’y trouvait assis, face à l’ouest. L’homme se présenta. « Qui ta emmené ici ? » lui demanda le Saint Maitre. « C’est votre sœur Ndiaye Diaw qui m’a emmené ici. « J’étais dans d’épouvantables souffrances ; c’est là-bas qu’elle m’a pris pour m’emmener ici afin de m’épargner la punition que j’étais en train d’endurer. Et depuis mon arrivée, c’est l’accalmie. Je n’ai plus subi de tortures. » « Khalass xalass » dit Seydina Limamou Lahi (psl) puis il referma la tombe et c’est là que nous nous sommes séparés.

Au petit matin, j’allais raconter ce miracle à Seydina Mandione Lahi (rta) qui me dit : « tu ne connais pas cet homme calciné par le feu ? » « Non » je lui réponds. Il me divulgua l’identité de ce dernier et me fit savoir que cet individu était l’un des plus grands pourfendeurs de Seydina Limamou Lahi (psl). Il jetait partout l’opprobre et la calomnie sur le Saint Homme. Je dois préciser qu’au moment où ce miracle m’est apparu, je n’avais pas encore pris mes fonctions de surveillant à Diamalaye. J’étais encore maçon.

Une autre fois, je me suis rendu à Diamalahi vers 10 heures du matin. J’ai trouvé devant la porte du mausolée un énorme serpent. J’ai couru à toutes jambes pour aller raconter à Seydina Mandione Lahi (rta) ce que j’ai vu. Il me demanda de retourner sur mes pas et d’aller apporter au serpent son message. Malgré ma frayeur et ma peur bleue des serpents, je suis allé lui délivrer, à bonne distance, le message de Seydina Mandione Lahi (rta) qui lui disait en substance de ne plus venir à Diamalaye Diamalahi sous cette forme si son intention était tout simplement d’effectuer une ziarra. Par contre, s’il avait d’autres projets funestes, il lui conseillait de ne plus revenir. Tout de suite après avoir entendu le message, je le vis dégringoler les escaliers et disparaitre. Je ne l’ai plus jamais revu.J’ai vécu dans ces lieux plein d’autres miracles dont Seydina Mandione Lahi m’a demandé de ne jamais divulguer. ».

BAAY LIBASSE DIONE, Conservateur du Mausolée de Seydina Limamou LAHI

 

Écrit par: soodaan3

Rate it

Commentaires d’articles (2)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%
Restez informé des nouvelles publications en activant les notifications...! OK Non