BAYE SEYDI THIAW LAHI

BAYE SEYDI THIAW :
Les souvenirs d’Adama Thiom
et de Mansour Sène

today14 septembre 2022 256 3

Arrière-plan
share close

Baye Seydi Thiaw Lahi a laissé une marque indélébile à l’humanité. Il s’agit, entre autres, de son courage mais aussi de son ouverture. Ce qui lui a permis de marquer son califat non seulement en faisant respecter les enseignements de Seydina Limamou Lahi (PSL) mais aussi en offrant, sans aucune contrepartie financière, 364 ha de terres à l’Etat du Sénégal. Adama Thiom, petit-fils de Thierno Sarr Thiom, et Mansour Sène de Cambérène parlent volontiers du 3ème Khalif de l’Imam al Mahdi (PSL).

A n’en pas douter, Baye Seydi Thiaw a marqué son époque. Les témoignages sont unanimes. A l’image de deux de ses compagnons : Adama Thiom, petit-fils de Thierno Sarr Thiom, compagnon de Seydina Limamou Lahi (PSL) et Mansour Sène de Cambérène qui est en même temps son neveu.

Mansour SENE

Tous évoquent le courage qui caractérisait le 3ème Khalif des Layènes. Ce courage ressemblait fort bien à celui de son homonyme, le Messie Seydina Issa Rouhou Lahi (PSL). Ce qui n’est pas sans rappeler les propos de ce dernier à la naissance de Baye Seydi Thiaw. En effet, il avait déclaré : « bayiwoul dara ci mane » (« il a tout pris de moi »). C’est fort de ce constat qu’Adama Thiom déclare que Seydi Thiaw, comme il l’appelle affectueusement, en a fait montre aussitôt après son investiture, en 1971, quand il a mis en place des commissions pour réorganiser la terre sainte de Cambérène. Entre autres commissions, Adama Thiom évoque celles chargées de l’éthique, de l’organisation mais aussi la commission scientifique instituée pour gérer l’éducation des enfants notamment. L’objectif visé étant de changer les comportements.

Pour ce faire, le Khalif a réorganisé la cité sainte de Cambérène en faisant respecter les interdits (tabac, alcool, habits indécents), De même que l’architecture de la cité. Il ne s’en est pas limité là. En effet, il a offert des parcelles aux jeunes avant d’en faire de même pour l’Etat du Sénégal. Il a également largement contribué à agrandir Yoff.

L’éducation des enfants tenait à cœur Baye Seydi Thiaw. C’était sa priorité. C’est ainsi qu’il a créé une école en 1979 qu’il confia à Magoum Keur Diongue. Cette école arabe qui fait face à la maison d’Adama Thiom deviendra, plus tard, une école franco arabe. Le 3ème Khalif de Seydina Limamou Lahi (PSL) voulait même en faire un institut. A l’époque, il y avait une autre école qui était également entre les mains de Magoum Keur. Aux yeux d’Adama Thiom, cela veut tout simplement dire que Baye Seydi Thiaw misait beaucoup sur l’éducation.

Adama Thiom

Evoquant le courage de Baye Seydi Thiaw, son neveu Mansour Sène insiste sur la tournée que le Khalif a effectué chez les différentes familles religieuses pour leur dire que son grand-père est bien le Mahdi  attendu. Sa tournée auprès des chefs religieux a été mémorable et a surtout montré le degré de son courage.

Mansour Sène évoque également les mariages collectifs que Baye Seydi Thiaw a organisés. Tout ceci, fait dire à nos interlocuteurs que le 3ème Khalif de l’Imam al Mahdi est un homme multidimensionnel qui a su gérer toute la famille.

Sélou Laye BA
Cette article est paru dans Waa SOODAAN… N° 13 – DECEMBRE 2016

Écrit par: soodaan3

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%
Restez informé des nouvelles publications en activant les notifications...! OK Non