ACTUALITES

1966 – 2022 : 56 ANS DEPUIS LE RAPPEL A DIEU DE SEYDINA ABABACAR LAHI

today10 octobre 2022 183 11

Arrière-plan
share close

Seydina Ababacar Lahi rendait l’âme, le lundi 10 octobre 1966

« Ku xam Baay Laay te xam Baay MBay te gis ka, di nay tiit cik demam ndéém xol ba yiw na »

Seydina Ababacar Lahi fut rappelé à Dieu, le lundi 10 octobre 1966 dans sa demeure à Yoff.

L’information concernant son rappel à Dieu ayant fuitée, une partie de la population de Yoff et certains fidèles Layènes avaient envahis sa maison. C’est la raison pour laquelle, pour ce qui est apparent (Zakhir), la marsiya qui lui est dédié a donné beaucoup de renseignements sur cette disparition, dit:

« Kerook Baay Mbay kheumoon na ba dellu ximmi naan
man dey gis na ludul jaas dik bi nieuw na »

C’est le contexte du poème qui a obligé le poète à dire « kheumoon na »
Mais en réalité, comme rapporté par certains témoins de cet événement, Seydina Ababacar Lahi avait rendu l’âme avant de revenir à la vie avec la permission et la puissance d’Allah, pour déclarer ses propos:

« man dey gis na ludul jaas dik bi nieuw na »

« Limamoo ngii di may woo faw dinaa dem
Malaaka yi niooy werante nde saa si jot na ».

Les témoins de cet événement racontent même que certains se sont retournés chez eux pour dire que l’information donnée était fausse car ils ont bien vu Seydina Ababacar Lahi, bien vivant.

C’est ainsi que la Marsiya dit :

« Kerook Baay Mbay kheumoon na ba dellu ximmi naan
man dey gis na ludul jaas dik bi nieuw na »

« Limamoo ngii di may woo faw dinaa dem
Malaaka yi niooy werante nde saa si jot na ».

Et c’est à la suite qu’il rendit l’âme une deuxième fois et de façon définitive. Cela s’est passé vers les coups de 13 heures, le lundi 10 octobre 1966.

Son lavage mortuaire fut fait par les 3 imams. Il s’agit de :

▪️ Imam Babacar Diop de Yoff, fils de Mame Guilaye Diop qui fut un des compagnons de Seydina Limamou Laye (PSL);

▪️ Imam Mamadou Wade de Cambérène, fils de Mame Abdoulaye Tafsir Ndické Wade qui fut un des compagnons de Seydina Limamou Laye (PSL);

▪️et Imam Baye Libasse Diop de Dakar, fils de Mame Souleymane Diop, qui était aussi un compagnon de Seydina Limamou Laye (PSL).

Après le lavage mortuaire, qui s’était déroulé dans sa maison à Yoff Layène, ces 3 imams, accompagnés d’un groupe restreint, transportèrent la dépouille à Diamalaye par une voie de contournement par la petite porte en passant par la ruelle vers Biir Keur (actuel Sarrène).

Il fut enterré à l’intérieur du bâtiment abritant le mausolée de son père Seydina Limamou Lahi (psl) à Diamalaye. Juste après l’enterrement, qui eut lieu durant la nuit du 10 au 11 octobre, des tortues marines sortirent de l’océan par compassion à la Communauté qui venait de perdre celui que le poète avait fini par dire de lui:

« Laayeen boo xamne amatul Seydinaa MBay,
xanaa asamaan su amatul jant xam naa ».

[« La vie d’un layène sans Seydina Mbaye, est comparable à un ciel sans soleil »].

L’auteur renchérit avec ce vers:

« Mbindééf la mu Yallah amaloon ngir ga aajoy
mbindééf yi ku jaaxle waa ba jubal fa rawna ».

Et le ciel n’était pas resté indifférent par la volonté de Dieu, car une forte pluie s’était déversée juste après l’inhumation de Seydina Ababacar Lahi.
Le monde végétal et animal, le monde céleste et terrestre, tout comme le monde marin tous s’étaient manifestés suite au rappel à Dieu de Seydina Ababacar Laye par la permission du Seigneur de l’univers. C’est ce qui poussa Imam Sakhir à dire dans la marsiya:

Kerook baniu nee Serigne MBay Thiaw nelaw na
ku xam Baay MBay bu selle xolam leundeum na

Malaaka ya nekk kaw asamaaw yi jooy na
ngireek ruuham ga leen romboon ba wéy na

« jibaalu » yi ak « buhuuru » gééj gi jooy na
ba dieun ya ca biir di sabbal mbeur nélaw na

Garab yeek suuf si ak asamaan yi jooy na
ci ak faatoom kudul kok xol ba dee na

Salàtou ak salam enlà Ababacar boun Limamou.

Cherif Abdourahmane Lahi
Petit-fils de Seydina Ababacar Laye et de Seydina Limamou Lahi 

Écrit par: soodaan3

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%
Restez informé des nouvelles publications en activant les notifications...! OK Non