DOCUMENT

LE RETOUR DU MESSIE (PSL) : Proximité entre Père et Fils

today6 septembre 2023 170

Arrière-plan
share close

Jamais Père et Fils n’ont été aussi proches

Poursuivant ses recherches, Amir Taha parle du Père et du Fils. Pour parvenir à ses fins, il attribue à chaque lettre de l’alphabet français un chiffre. En comment par A = 1, B = 2, C = 3, ainsi de suite jusqu’à la dernière Z = 26. Dans le texte qui suit, il attribue ce décompte aux mots majuscules. Le résultat est étonnant!

Si Seydina Limamou Lahi (PSL) n’était pas le Prophète comment aurait-il su que son fils Issa Rouh Allah (PSL) allait-il être l’Imam du monde entier, se demande Amir Taha. Revenant sur la vie du fils ainé du Mahdi (PSL), il rappelle cet épisode quand « Tafsir Ndiaga Guèye chargé d’enseigner le Coran au jeune Issa Rouh Allah (PSL) fut ramené chez SON PÈRE (= 92) Seydina Limamou Lahi (PSL) parce que impossible de le faire instruire aux seules lettres Bâ… Sîn… Mîm… qui avant même d’être prononcées le faisaient s’évanouir. Seydina Limamou Lahi (PSL) posa alors sa sainte main sur la tête de l’enfant et lui dit par trois fois : « Issa va apprendre, celui qui est amené à être l’Imam du monde entier doit apprendre. A partir de cet instant, Issa pu prononcer les lettres sans s’évanouir. » (A Sylla).
C’est ce même Homme qui en Orient enseignait : « Il (Jésus) sera mon vicaire par rapport à ma communauté. » (A.T.M.)

Issa Rouh Allah est ce même homme qui, pour compléter ce miracle, eut autrefois affaire aux Juifs qui s’interrogeaient : « Les Juifs donc s’étonnaient disaient : « comment cet homme sait-il les lettres alors qu’il n’a pas fait d’études ? » Jean 7/15
« Jésus alors leur répondit et dit : « Ce que j’ENSEIGNE N’ (=92) est pas de moi, mais de celui qui m’a envoyé. » Jean 7/16
« Celui qui s’est mis à l’écoute du Père et à son école, vient à moi. » Jean 6/45

Jamais Père et Fils n’ont été aussi proches. Certes, ils ont sapé les fondements de nos croyances et de nos idées reçues mais ils ont aussi et surtout fait jaillir la lumière sur les mystères et les secrets les mieux gardés. Enigmatique, Jésus disait : « J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. » Jean 16/12

C’est d’eux dont il s’agit dans les Ecritures lorsqu’elles stipulent : « Voici l’homme dont le nom EST GERME (= 92)… C’EST LUI QUI BATIRA (= 184) le temple de Dieu, et c’est lui qui de SON CÔTE, PORTERA (= 184) la dignité ; et il devra s’asseoir et DOMINER SUR SON (= 184) trône, et il devra devenir prêtre sur son trône, et le conseil de paix, sera entre eux deux. » Zacharie 6.12-13

Il a été établi des liens incontestés entre le Prophète et Jésus ; des liens plus consolidés encore depuis que nous avons pris connaissance, ici au Sénégal, de la fabuleuse histoire du Mahdi Seydina Limamou Lahi (PSL) et de son fils Seydina Issa Rouh Allah (PSL). Mais la question est de savoir aujourd’hui, quels liens et quelles preuves pouvaient unir les deux hommes à Marie ? Un hadith plus que stupéfiant en rapport justement avec Marie, fait dire au Prophète (PSL) alors qu’il s’adressait à Khadija sur son lit de mort que Marie était sa première épouse au Paradis. (Voir La Pierre de faîte de Ibrahima Abou Samb).

Si le Prophète a prononcé ces paroles, c’est qu’elles étaient porteuses d’un message on ne peut plus clair. Si d’emblée le Coran peaufine l’image de Marie en disant d’elle, qu’elle est au-dessus des femmes du monde, il ne faut pas perdre de vue non plus que Muhammad (PSL) est la meilleure créature aux yeux de Dieu. Aussi le Coran ne dit-il pas : « … De même, les bonnes femmes aux bons hommes, et les bons hommes aux bonnes femmes… » (S24 V26)
Ce qui suit est bizarrement une série de coïncidences concernant Marie et le chiffre 184 : « Voici, la VIERGE SERA ENCEINTE (= 184). ELLE ACCOUCHERA UN FILS, ET (= 184). ET ON LUI DONNERA LE (= 184) nom d’Emmanuel. » Mathieu 1/23

Au chapitre 1, verset 21 (Les Saintes Ecritures : Traduction du monde nouveau), on y lit sur Marie : « ELLE METTRA AU MONDE (= 184)
MONDE UN FILS, ET tu devras…
51               35      46     25
Inversé, on obtient :
15 + 53 + 64 + 52 = 184
…L’appeler du nom de Jésus.

L’ange entra chez elle (Marie) et dit : « Je te salue, TOI A QUI (= 92)

TOI À QUI UNE GRÂCE A ÉTÉ FAITE
44 + 1 + 47 + 40 + 34 + 1 + 30 + 41
Inversé, on obtient :
44 + 1 + 74 + 4 + 43 + 1 + 3 + 14 = 184 Luc 1/28
Luc 1/30:38 : « L’ange lui dit : NE CRAINS POINT Marie
19 + 64 + 74
Inversé, on obtient :
91 + 46 + 47 = 184

CAR TU AS TROUVE = 184
Grâce devant Dieu. Et voici,
Tu deviendras enceinte et
ENFANTERAS UN FILS = 184
Prenons à présent JESUS (74), FILS (46), MARIE (46). Inversé et puis additionné, on obtient :
47+64+9+64= 184

Terminons par le poids mystique du nom de Mariam qui est 290. Si on y soustrait deux fois le poids mystique de ibnou (53 X 2 = 106), il restera 184, soit deux fois le poids mystique de Muhammad (PSL)
ETRANGE N’EST-CE PAS ?

Amir TAHA
Chercheur

Écrit par: soodaan3

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%
Restez informé des nouvelles publications en activant les notifications...! OK Non