Portrait

SEYDINA MANDIONE HERITIER DE LA MISSION SACERDOTALE DE L’IMAM AL-MAHDI

today15 août 2020 39 1

Arrière-plan
share close

Troisième partie de notre post sur Seydina Mandione LAHI (avant-dernière partie)

Topp leen Yàllaak Yonnen loolooy waxam ak moytu leen

Adinaak seytaane bànneex koon ëllëk ngeen gis Limaam

C’est ainsi que El hadji Mouhamadou Sakhir, qui fut parmi ceux qui ont eu l’immense honneur d’avoir réellement côtoyé Seydina Mandione, introduisait le message emblématique qui rythma tout le magistère de ce 2e Khalif du Mahdi. En effet, Seydina Mandione, qui pourtant ne parlait pas beaucoup (car occupé à adorer son Seigneur partout et en perpétuelle constance), ne manquait jamais une occasion de conseiller aux fidèles de suivre les recommandations divines et celles de son prophète (asws) tout en insistant sur l’obligation, ô combien salvatrice, de se détourner de ce bas-monde, de Satan Ar-Rajîm ainsi que de toute forme de jouissance mondaine. Car selon toujours le saint homme c’est en respectant cela qu’on pourra rencontrer le saint-maitre Seydina Limamou Lahi (asws), la Miséricorde divine, le jour de la Résurrection.

C’est pourquoi :

Waaju xoolul sàkuwul lul adinaam teggil Manjoon

Waaju gëm Buur Yàlla doyloo Njiin la déggóól « fiil anaam »

Toute personne qui n’est intéressée que par l’acquisition des biens de ce monde n’a qu’à s’éloigner de lui (Seydina Mandione) ; par contre toute personne qui n’est animée que par son amour pour Allah et qui se suffit de Mame Ndjine (Seydina Limamou Lahi) s’entendra bien avec lui. 

Il apparaît nettement que Seydina Mandione fut le guide par excellence qui arbora de la meilleure des façons la noble mission de guide confiée à son père l’Imam bien-guidé par excellence (« Al Mahdi ») et perpétuée par Seydina Issa (as) comme le prouvent ces vers :

Seydina Manjoonay jubal ku fa ñew te namma jubal

Du la tek ci jëf ja ludul farlu « fiil hibaadati »

Autrement dit : C’est Seydina Mandione qui hérita de la mission sacerdotale de l’imam Mahdi en tant que Guide (vers la voie du salut). Il recommande à toute personne venue auprès de lui pour s’orienter dans la « Çirâtul Mistaqiim » de s’évertuer à rester constante dans l’adoration du Seigneur.

C’est ainsi que Allah qui ordonnait « Fazkurûnî azkurkum… » (Souvenez-vous de Moi donc, Je Me souviendrai de Vous) dota ce serviteur (Seydina Mandione), le plus soumis au Seigneur en son Temps, de la faculté de voir toutes ses prières exaucées.

À ce propos, étudions ces délicieux vers de l’imam-poète :

Amoon na « Xaas » ci nanguk ñaan loolu kay dafa am

Jàngal « jawaab » ba Sëriñ Dun binda koon di nga xam

Ici Imam Sakhir nous rapporte que la proximité entre Seydina Mandione Lahi et Allah le Souverain des Mondes – proximité confirmée par le saint-maitre Seydina Limamou Lahi (asws) lui-même pendant son exil à Nguédiaga, alors que Seydina Mandione avait à peine 4 ans – était telle que ses prières étaient automatiquement exaucées et que pour en avoir la confirmation il fallait consulter l’ouvrage « Jawâbu Sâ il » du grand érudit Cheikh Doun Pathé Ndoye (rta). Ce don autant précieux qu’exceptionnel faisait la renommée de Seydina Mandione Lahi dans les cercles religieux soufis les plus reculés en attirant à Yoff et Cambérène des foules de fidèles et de guides religieux du pays .

(À suivre)

Par Chérif Alassane Lahi Diop,
Secrétaire Général de Vision 129
PS: Sur la photo, vous avez les Présidents de l’Assemblée nationale (Lamine Gueye) et de la République (Léopold Senghor) venus rencontrer Seydina Mandione Lahi pour recueillir ses précieuses prières.

Écrit par: soodaan3

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%
Restez informé des nouvelles publications en activant les notifications...! OK Non